28 bis place Ducale, 08000 Charleville Mézières: 03.24.59.43.15

 63 rue Libergier, 51100 Reims: 03.26.50.05.50

 

                          

Immobilier : Paris s’emballe

Posté le : 04/12/2017

Le marché immobilier ancien d'Ile-de-France s'apprête à boucler une année 2017 record avec des volumes de transactions inédits et des prix qui grimpent en flèche dans la capitale, une hausse qu'un prochain "effet Brexit" devrait encore alimenter, ont estimé les notaires franciliens. Après s'être établis à 8940 euros le mètre carré au 3e trimestre 2017, les prix des appartements dans la capitale devraient atteindre les 9200 euros en janvier, ce qui représenterait une hausse de 10% en un an.

Les notaires franciliens anticipent un relâchement des tensions sur les prix des appartements anciens d'ici à la fin de l'année 2017 et janvier 2018. Au début de l'année prochaine, la hausse annuelle des prix des appartements serait ramenée à 3,6 % en Petite Couronne, contre 5,3 % aujourd'hui, et un petit fléchissement est attendu en Grande Couronne : -1.2 %, contre + 2 % aujourd'hui.

Si les notaires observent que la croissance des ventes tend à ralentir (par rapport au même trimestre de l’année précédente — les ventes ont augmenté de 34 % au premier trimestre 2017, de 20 % au deuxième trimestre, puis de 12 % au troisième trimestre — "les ressorts du marché ne changent pas : le niveau des taux d’intérêt reste très faible et le désir d’acheter toujours fort".

Pour la France entière, un "nouveau record historique" a été établi avec 952.000 transactions à la fin septembre - soit près de 3% du parc de logements - contre 825.000 à la même période un an plus tôt, selon l'indice Notaires-Insee.

"On ne devrait pas atteindre le million de transactions que pronostiquent certains", a tempéré le notaire parisien Thierry Delesalle lors d'une conférence de presse. "Mais le secteur de l'immobilier tourne à plein régime, on embauche dans le notariat et dans les agences immobilières", a-t-il ajouté.